En revisitant les thèmes récurrents de l’iconographie de la peinture « classique» le travail de Nicolas Maureau en interroge la persistance dans notre contemporanéité. De ces thèmes souvent méconnus, oubliés, flous, dont il ne reprend pas tous les éléments propres à les identifier, il conserve les titres, qui ne donnant pas toute la clé du représenté invitent à l’interprétation. Une intertextualité se tisse, la narration oubliée laisse place dans l’imaginaire commun à des oeuvres, des livres, des sciences qui s’en sont saisi.


Travaillant par séries, (Victimes Martyrs Héros, Métamorphoses, Noli Me Tangere, Scène de Genre) Nicolas Maureau établit un dialogue entre les oeuvres. Les scènes se répondent les unes au autres, chacune fonctionnant comme le mot d’un champ lexical plus large. Les similarités de certaines positions absorbent la narration en la rendant interchangeable. En occultant le fond, l’aplat noir qui détoure les corps les place dans un espace commun.


Dans Scènes de Genre il explore les oeuvres qui regroupées dans cette catégorie s’intéressent au quotidien, au populaire. Il entend le mot genre en son sens actuel des études de genre pour en faire surgir la construction des identités masculines et féminines. En opérant une inversion des rôles habituellement attribués à chacun des deux sexes (les couseurs, les lavandiers, la chiffonnière), il rend visible l’artifice des assignations culturelles.


La problématique de la « lutte des classes » sous-jacente dans la production du XIXème siècle, siècle durant lequel les scènes de genre connurent leur plus grand succès, s’estompe sans disparaître comme l’ont fait avant elle d’autres mythes. Cet ensolement des pensées, des récits, qui s’imbriquent pour former le pavement sur lequel nous marchons sans y penser, est ce qui traverse l’ensemble de son travail. Irriguant souterrainement nos imaginaires, les mythes nous parlent de nos sociétés, de nous en elles. Ils nous révèlent en creux leur persistance, ils bégaient avec nous.

BIOGRAPHIE

Nicolas Maureau vit et travaille à Toulouse. Il est diplômé de l’école supérieure d’art de Bretagne de Rennes. En 2009 il s’oriente vers la figuration et réalise sa première exposition personnelle .

En 2010 il est lauréat du prix spécial du jury ArToulouse. En 2011 la série NOLI ME TANGERE est exposée par la Galerie Sainte Catherine à la Chapelle Paraire de Rodez. En 2012 LE RECOURS AU MYTHE est présenté au Théâtre Alizé lors du Festival d’Avignon. Ses oeuvres sont présentes dans divers collections particulières et on fait l’objet de publication The Art of Men en 2016 (USA).

Depuis 2014 Nicolas Maureau est représenté par la galerie Elizabeth Couturier. MISE AU NOIR première exposition personnelle à Lyon est suivie de l’exposition Care Artsper au Palais de Tokyo à Paris, et de Start Strasbourg en 2015. En 2016 La série SCÈNES DE GENRE est présentée à la galerie Elizabeth Couturier. En 2017 Il participe à l'exposition collective I AM WHAT I AM à ZoAnima (Nîmes), L'exposition personnelle LA TRAVERSEE DES APPARENCES au laboratoire Omnibus (Tarbes) présente une large sélection de son travail artistique.

 

Peintures

 

 

Presse

 

 

Télécharger le communiqué de presse Scène de Genre


Nicolas Maureau
16, Impasse Barthe
F-31200 TOULOUSE
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Galerie Elizabeth Couturier
25, rue Burdeau
F-69001 LYON
+ 33 (0) 427 78 82 32
+ 33 (0) 647 60 48 40
Du mercredi au samedi : 14.00 > 19.00
galerie-elizabethcouturier.com